Antoine Donneaux

Centre culturel d'Amay

20 

Antoine Donneaux avec son spectacle “Imitateur malgré lui”

Samedi 27 février à 20h00

Antoine est légèrement différent des autres… Il est mieux oui, mais pas que ! Il est imitateur… et même le meilleur de sa génération. Venez le découvrir dans un show qui mélange le stand up, les concerts et l’absurde !

Peut-être trouverez vous tous les liens dont regorge ce spectacle ? Certainement pas… certains sont trop subtiles… Bref, impossible de le ranger dans une catégorie, ni de lui mettre une étiquette, car il les a toutes !

Suite aux mesures sanitaires, le placement en salle sera effectué par nos soins.

182 en stock

Catégorie :

Description

Antoine Donneaux : IMITATEUR MALGRÉ LUI !

Antoine cultive un talent depuis son jeune âge : l’imitation !

A 16 ans, il commence à chanter et est mordu par le virus de l’imitation. Depuis, il n’arrête plus, puisant dans la chanson, l’humour et d’autres domaines encore, devenant tantôt Pascal Obispo, tantôt Francis Cabrel, François Damiens, Aznavour, Olivier de Benoist ou Nikos Aliagas !

Antoine, dont le répertoire et les textes ne cessent d’évoluer, écrit seul et repère en solo également, à l’oreille. Mais il travaille sa mise en scène avec Marc Andreini (Manon Lepomme, Renaud Rutten, Sofia Syko,…)

Depuis le début du confinement, il incarne également un nouveau personnage sorti de son imagination : Jason que vous avez certainement découvert sur les réseaux sociaux.

En attendant de remonter sur scène, Antoine Donneaux a un problème. Non pas tellement qu’il soit hypocondriaque, après tout, enjamber le pédiluve avant de sauter dans la piscine, tout le monde l’a déjà fait. Le principe de précaution, tout ça, tout ça…En fait, ce jeune et élégant humoriste durbuysien est imitateur. Mais malgré lui.

“Et sinon, demanderont certains, est-ce qu’Antoine fait Johnny?” Ben non ! Enfin si, presque ! Vous verrez bien ! Ah oui, un petit conseil : “Antoine Donneaux, imitateur malgré lui” étant à la scène ce qu’un Marvel est au cinéma de super-héros, restez bien dans la salle après le générique, ou plutôt le rappel ! Car il y a avec lui une petite surprise à la clé…